Nous avons vu jusqu’à maintenant comment l’homme est en train de se transformer volontairement et consciemment dans une dimension supérieure. Nous avons cheminés, évolués, en apprenant davantage sur les différents éléments constituant l’homme. La prise de conscience, que vous avez faite durant les trente-cinq (35) dernières leçons, entre autres, vous ont sûrement permis de mieux comprendre que l’homme actuellement doit faire un pas de plus dans la compréhension et le savoir de qui il est, et où doit se diriger son action évolutive. Nous évoluons dans la 3e dimension depuis des siècles en découvrant graduellement le quoi, le pourquoi, le comment de ce qui constitue notre propre existence, et sur laquelle nous n’arrêtons pas d’agir.

Lorsqu’une personnalité dirigée, orientée par l’âme agissante qu’elle est d’abord, il lui est maintenant loisible, possible d’entreprendre une nouvelle démarche de vie afin d’atteindre un nouveau palier de savoir, de connaissance, un nouveau palier de création. On est appelé à compléter le palier de la 3e dimension et entreprendre graduellement le palier de la 4e dimension. C’est un cheminement que tout être humain, si l’âme a sa place, aura à réaliser. Arrêtons-nous encore une fois, et constatons ce qu’Adéla nous révèle à ce sujet. 

Dans la 4e dimension, tous les hommes, qui y sont, ne sont nécessairement des hommes observant toutes les lois sans défaillance, car même dans la 4e dimension, on reste des hommes et pas nécessairement des esprits.

Les hommes de la 4e dimension peuvent paraître des esprits aux yeux de la 3e dimension parce qu’ils sont invisibles. Excepté que dans cette dimension, les pouvoirs sont presque tous développés. La technique, par le fait même, est très avancée parce que le développement leur donne une compréhension et un sens créateur bien au-dessus des ordres les plus intelligents de la 3e dimension.

Mais cela ne signifie pas que le développement spirituel a suivi au même degré. Cependant, chaque humanité a sa manière de comprendre l’évolution. Ce que vous trouvez négatif sur la Terre peut bien paraître positif sur une autre planète. Cela dépend de la première prise de conscience d’une humanité. Le développement d’une humanité s’est fait sur des bases plus ou moins réelles, vraies et lorsqu’une manière de comprendre est établie, elle peut durer des générations. Elle devient un fait accompli, et l’on croit que c’est là la réalité.

Il y a des humanités qui ont pris pour Dieu, l’intelligence. Ils sont, disent-ils, des hommes-Dieu.

Il y a des mondes où la vie spirituelle prime la vie physique. C’est un monde psychique, un monde presque immatériel parce que dès la naissance, l’enfant est baigné dans cette atmosphère. Ces humanités spirituelles comprennent-elles la vôtre? Peut-être pas comme vous le pensez. Il y a tellement de différence entre une humanité et une autre que les mots ne signifient la même chose.

Il y a beaucoup de mondes de la 3e dimension, comme il y a des milliers de mondes de la 4e dimension.

À la première et à la deuxième dimension, quand il y a une humanité, elle est naissante, et elle ne peut avancer que par l’apport d’êtres plus évolués qu’eux qui s’y incarnent.

Je vous explique en détail ce qu’est la 4e dimension, et comment un homme de la 3e, de la 2e et même de la première dimension peut s’adapter à l’une ou à l’autre.

Qu’est-ce qu’une dimension?

C’est une bande d’énergie qui vibre à vitesse «X» ou, si vous aimez mieux, à fréquence «X». Ces bandes d’énergie ne peuvent se mêler à une autre bande n’ayant pas les mêmes séquences. Elles sont incompatibles parce que ne pouvant pas s’ajuster les unes dans les autres.

Lorsqu’un être évolue, il monte en lui la vitesse de ses vibrations, et par le fait même, il développe son potentiel d’homme. Il se forme, d’abord dans son cerveau, des arborisations plus nombreuses, et les neurones se disposent de manière différente dans le crâne. C’est pourquoi la même quantité de neurones peut, soit appartenir à un être frustre ou à un homme au bel et grand idéal. C’est la disposition des neurones dans les lobes qui fait la différence. Si la masse est groupée dans la base du cerveau, il est certain que cet homme sera un matériel, un instinctif, tandis que l’autre avec la même quantité de neurones peut être un idéaliste parce qu’ils sont groupés à la partie médiane ou au sommet de la tête. Il en est de même pour les dimensions.

Prenons par exemple votre groupe qui travaille à acquérir les vibrations, et prend les dispositions nécessaires pour comprendre et acquérir la 4e dimension. Qu’est-ce que vous avez fait pour développer ces vibrations?

Vous avez commencé par prendre conscience de ce qui était nuisible; ce qui empêchait cette augmentation de vitesse des vibrations.

Vous avez compris le positif et le négatif.

Vous avez compris l’obligation de respecter les lois, non seulement divines, mais universelles.

Vous avez pris conscience que pour bien comprendre Dieu, il fallait connaître ses oeuvres.

Vous avez appris à communiquer avec des vibrations plus hautes; à lire ce qui était codé.

Peu à peu, les vibrations montaient jusqu’au moment où, débordant du cadre de l’aura, vous avez introduit en vous le champ de force que le respect des lois a formé.

Intégration après intégration, vous avez atteint la limite de la 3e dimension.

Mais vous continuez à travailler, à étudier, à respecter de mieux en mieux les lois. Vous vous engagez alors dans le champ vibratoire de la 4e dimension, c’est-à-dire,  de la bande où les planètes des humanités évoluées, à ce degré, circulent.

Mais  alors qu’arrive-t-il quand une évolution psychique et spirituelle atteint ce champ vibratoire hors de la 3e dimension?

Il arrive que la forme énergétique, constituée par le psychisme  et par la personnalité spirituelle de l’être, communique avec ces autres formes énergétiques de la 4e dimension.

Et c’est là qu’en travaillant davantage, que les pouvoirs trouveront l’énergie nécessaire pour répondre au potentiel du cerveau de l’homme. Si ces pouvoirs se développent, ils se manifesteront dans le monde de la 3e dimension, faisant paraître l’homme comme un super-homme.

Mais tout cela a été gagné par du travail, par des efforts, par la volonté libre, par la connaissance. Il n’y a pas là de cadeaux. C’est votre dû. Comme la pensée ne se manifeste plus uniquement dans la 3e dimension, elle transforme l’être en le perfectionnant parce que cette énergie de la 4e dimension en est une d’être beaucoup plus parfait qu’à la 3e dimension.

Votre corps énergétique, qui circule parmi ces autres corps d’une autre dimension, étudie, comprend et peut transmettre à l’intelligence physique ce qu’il a acquis. Sur ces planètes aux corps énergétiques, vous êtes présents. Votre corps de chair, seul, reste sur la Terre. Mais votre corps énergétique est extensible, tout en étant sur une autre planète, il est sur la Terre, tout en étant sur un monde énergétique.

Le corps physique ne pourra aller que sur une planète où il y a des corps physiques de la 4e dimension.

Allons plus loin dans l’explication de la 4e dimension.

Il y a dans cette bande d’énergie, des millions de planètes. Elles ont des humanités différentes et aussi des degrés d’évolution dans cette 4e dimension, tout comme il y en a dans la 3e dimension.

Il ne faut pas croire que des hommes, venant d’une 4e dimension, ont tous la science divine; ont tous la vérité. C’est comme dans la 3e dimension, mais à un degré supérieur. Si une planète porte une humanité avec plus de spiritualité, elle a plus de développement  qu’une planète intellectuelle. Mais ces hommes, qui habitent ces planètes, ont évolué ailleurs.

Comme par exemple, si un de vous mourrait, son âme et son corps sont de la 4e dimension, il pourrait prendre un corps sur une planète de la 4e dimension ayant des gènes de cette planète; il aurait un corps avec encore des instincts, mais possédant une hérédité de la 4e dimension, un cerveau mieux organisé, un milieu scientifique, une facilité plus grande d’étudier. Donc, au départ, cet homme physique peut accomplir des actes beaucoup plus grands et beaucoup plus incroyables que ceux de la 3e , car toutes ces âmes ont passé ailleurs. Elles ont commencé comme les autres, ne possédant qu’un plan à réaliser.

Dans cette bande d’énergie, le plus haut degré d’évolution est celui où il n’y a que des corps énergétiques, et le degré qui le suit en descendant est celui où il y a beaucoup de spiritualité, mais ayant des corps presque transparents et ayant encore des besoins physiques.

Ensuite viennent les autres avec des corps comme les vôtres, et possédant une hérédité de la 4e dimension, mais possédant des gènes différents, un système nerveux plus développé, une énergie plus puissante et un milieu en rapport avec leur potentiel de vie.

Si l’âme de la 3e dimension a assez évolué pour être au niveau des vibrations de la 4e dimension, elle ira.

Quand une âme revient, c’est toujours pour aider, excepté que pour les degrés physiques de la 4e dimension, s’il y a des choses encore à purifier, ils reviennent sur la Terre parce que la Terre est purificatrice.

Les personnes qui sont dans le plan, il y en a qui n’ont pas dépassé la 3e dimension, mais qui sont prêts à passer à la 4e dimension, et d’autres qui viennent des mondes supérieurs ( 4e dimension ) pour aider la 3e dimension.

Ce corps muté peut se rendre invisible, et se transporter sur une planète physique de la 4e dimension.

Le mot « muté » signifie avoir atteint la limite de la 3e dimension et entrer instantanément dans l’autre dimension; mais au commencement, il y a toujours l’évolution à faire.

Qu’exige donc la 4e dimension au point de vue de l’intelligence?

L’intelligence de celui qui pénètre dans la 4e dimension doit être éveillée à l’Univers.

* Elle ne doit considérer que les grandes choses.

* Elle doit être assez souple pour englober tout ce qui compose l’Univers; de l’atome à l’étoile; du vers de terre à Dieu.

* L’intelligence doit aussi inspirer les pensées cosmiques. Les pensées de l’homme qui entre dans la 4e dimension doivent avoir l’ampleur de la 4e dimension; autrement il y a inharmonie, donc pas de transformation.

Qu’est-ce qui peut manquer encore à un  homme qui a tout ce qu’il faut au point de vue spirituel, et qui ne peut pénétrer dans la 4e dimension?

Il lui manque l’appartenance au cosmos. Il lui manque la certitude qu’il en fait partie, et que ses actes sont nécessaires à l’équilibre universel. Il doit en être convaincu profondément; le vivre.

La notion du temps doit disparaître dans sa forme proche. Le temps doit couler comme un ruisseau, calmement, jour après jour car, aussitôt qu’il y a précipitation, il y a de l’inharmonie avec les lois qui coulent comme de l’eau.

Vivre cosmiquement: aimer tous les hommes de façon consciente et intelligente.

Pour vivre cosmiquement, il faut aimer tous les hommes, non pas sentimentalement, mais dans sa conscience, dans son intelligence.

L’intelligence de l’homme, apte à entrer dans la 4e dimension, doit avoir une connaissance suffisante de l’Univers.

Il y a des mutations subites. Celles-ci sont données par des êtres qui ont ce pouvoir. Cette mutation ne correspond pas toujours à l’évolution de l’âme. C’est un homme qui a donné un privilège à un autre homme.

Pour Dieu, il n’y a pas de privilège; il n’y a que le fruit du travail. Cette mutation fait évoluer l’âme. Elle n’est pas un cadeau. Elle est le résultat d’un effort soutenu.

Que faut-il encore pour franchir le mur qui divise la 3e de la 4e dimension?

Tout être doit manifester ce qu’il a en lui. Il lui faut donc de la simplicité; laisser parler l’abondance, c’est-à-dire, ce qui est inscrit en lui. C’est alors que la parole devient magnétique, et qu’elle attire ceux à qui elle s’adresse.

Ce qui veut dire qu’il faut développer sa personnalité. C’est l’enveloppe du tout: le regard, le geste, la parole, le son de la voix, le rire. Il faut sentir que tout sort de la Source.

4e dimension versus 3e dimension.

La personnalité, en avançant dans la 4e dimension,  perd de sa personnalité de la 3e dimension en acquérant, degré par degré, celle de la 4e. Lorsque la personnalité de la 4e dimension commence à se manifester, les pouvoirs sortent du potentiel et deviennent actifs.

La véritable transformation se fait dans la 4e dimension. Ce qui s’est fait dans la 3e dimension n’était que la préparation; n’était que l’épuration des toxines et des déficiences organiques. Maintenant, c’est la construction, la véritable, la définitive. Cependant, il ne faut pas croire que l’effet sera subit; l’effet se fera lentement, presqu’imperceptiblement.

À mesure que vous allez avancer dans le tracé du plan de l’homme nouveau, il deviendra de plus en plus magnétique; de plus en plus rayonnant, et de plus en plus influent. Voilà un des avantages incalculables d’évoluer jusqu’à la 4e dimension, et cet avantage n’en est qu’un. Il y en aura une quantité énorme qui s’ajoutera.

Il vaut la peine de travailler, de soumettre votre volonté à votre âme.

Il vaut la peine, non seulement pour vous, mais pour vos frères, d’étendre un voile positif formé d’énergie supérieure sur les autres. Il vaut la peine de prouver physiquement la vérité sur ce qu’on vous a dit.

Un modèle de foi…

La foi par le raisonnement, par la logique des connaissances que nous acquérons, est certainement la plus évolutive, car il y entre de la conscience, de l’intelligence, de la compréhension des oeuvres de Dieu et, de plus, ce raisonnement fait dire à plus d’une personne: « Je ne crois plus mais je sais! »

L’évolution est en marche ascendante vers plus de conscience, plus de dynamisme qui pousse en avant. C’est plus de désirs à réaliser ce pourquoi on vit.

L’évolution est le contraire du fixisme, de la tradition qui ne bouge pas, des demi-vérités que l’on prend pour la vérité.

L’évolution, c’est le perfectionnement de toute la personnalité; c’est la construction d’un homme intégral. L’homme, qui ne s’occupe que du spirituel, n’est pas intégral. L’homme, qui est intellectuel et spirituel, n’est pas un homme intégral. L’homme intégral est celui qui se développe sur les quatre plans: physique, intellectuel, psychique et spirituel.

Il y a encore tant de choses à dévoiler, à dire sur la transformation de l’homme qui volontairement et consciemment enclenche le pas vers un monde nouveau. Le pas qu’il doit franchir afin d’atteindre ce nouvel idéal, est de grande envergure, car il est appelé à se projeter vers de l’inconnu. Ce qui est intéressant, à ce niveau, c’est qu’au travers de ce nouveau périple de vie, il sera appelé à toucher, manipuler ses forces et ses pouvoirs intérieurs, et à les rendre agissants et significatifs pour sa propre évolution et celles de ceux qui l’entourent, peut importe les dimensions.

Adéla Tremblay Sergerie

Sélection des textes et italique: Aline Boulet, Serge Girard

NOTE: voilà complétée la première série des Formation-Leçons.

Suggestion: visionnement du DVD  intitulé « L’homme de diamant »